De ce qu’il est convenu maintenant de qualifier « d’affaire Rogers », il semblerait qu’il puisse y avoir quelques nouvelles intéressantes. Commençons par les nouvelles officielles :

Les clients réagissent

Rogers est littéralement inondé de courriels et d’appels téléphoniques de plaintes concernant les abonnements à l’iPhone (confirmé par plusieurs sources). Les délais de réponse aux courriels sont devenu plus long et les réponses se font de plus en plus évasives. Ainsi, voici le courriel que j’ai reçu hier concernant ma plainte :

Nous sommes désole du délai à répondre votre courriel. Nous avons reçu
un grand montant de courriel que d’habitude et on essaie de les répondre
le plus vite que possible en ordre de les recevoir.

Dans votre courriel récent, vous nous avez informés que vous êtes
mécontent avec le coût pour les Forfaits pour l’iPhone.

Veuillez accepter nos excuses pour les difficultés que vous avez pu
rencontrer en utilisant les services de Rogers.

Nous vous assurons que nous prenons vos déclarations très sérieux. Nous
apprécions les commentaires que vous nous avez fournis et nous les avons
transférés au service approprié pour qu’il les étudie.

Si vous avez des commentaires ou des suggestions, n’hésitez pas à nous
contacter à nouveau.

Outre le fait que la compagnie Rogers Wireless semble, à peine, savoir que le Canada est un pays bilingue et que les traductions à la Gougueule sont plutôt insultantes (mais passons), on n’apprend pas grand chose par-rapport à notre affaire. Je plains néanmoins le « service approprié » qui doit se taper les milliers de courriels de protestation. Mais vu qu’après plus d’une semaine, aucune position n’a été prise par Rogers, on est en droit de se demander si les ronds de cuir de cette belle entreprise canadienne, ne sont pas tous en train de siroter un verre sur une terrasse d’un hôtel des Caraïbes… en attendant l’hiver…

Je sais, je suis sarcastique… mais que voulez-vous ! Plus ça va, plus je découvre que Rogers, que j’aimais bien pourtant, se fout pas mal de ses clients.

Le cours de l’action Rogers Communication n’est pas en grande forme

Deuxième nouvelle, l’action Rogers Communication (TSX:RCI.B) a perdu plus de 5% aujourd’hui à la bourse de Toronto, clôturant à 38.51$, son plus bas niveau depuis la fin mars

La Suède cède aux pressions

Du côté de la Scandinavie, l’opérateur suédois TeliaSonera a dû réviser ses tarifs suite au mécontentement des clients. Ainsi, TeliaSonera propose maintenant un transfert de données illimité, répondant donc aux demandes des consommateurs. Souhaitons juste que Rogers prenne exemple..

Du côté des rumeurs…

Il semblerait qu’Apple ne soit pas particulièrement enchantée de la manière dont Rogers mène la commercialisation de l’iPhone, avant-même qu’elle est lieue. La montée du mécontentement à l’endroit de Rogers inquiéterait ainsi Apple, si attentive à son image on le sait, ce qui aurait conduit la firme californienne à revoir sa stratégie canadienne.

Selon Smithereens, qui cite des sources à l’intérieur de la compagnie Rogers, Apple aurait décidé de revoir à la baisse son approvisionnement de iPhone au Canada, tentant par ce biais, de faire pression sur l’opérateur. Une partie du quota qui aurait donc dû revenir au marché canadien, serait réacheminé vers l’Europe.

Une question que je me pose… en passant… est-ce que les prises canadiennes déjà incluses dans les boîtes sont compatibles avec un pays européen ? La France, c’est clair que non… La Grande-Bretagne peut-être ? Si quelqu’un peut confirmer ? Car s’il est vrai qu’une partie du stock prendra la direction de l’Europe, il faut encore que cela soit vers un (des) pays qui puissent utiliser les chargeurs canadiens. Quid également de la documentation localisée… je vois mal les employés d’Apple ouvrir les boîtes une par une pour remplacer les notices d’utilisation Français\Anglais par autre chose.

J’avoue que j’ai des doutes par-rapport à cette rumeur…

Smithereens semble tout de même étayer ses propos en nous informant, toujours selon ses sources chez Rogers, que la compagnie aurait mis fin à certains contrats de vendeurs qu’elle avait recruté pour le grand événement. Mais faute de confirmation plus tangible, on se gardera de toute fausse joie.

Mise à jour !

Christophe, de Montréal à moi, tiendrait une information selon laquelle, Rogers aurait enfin écouté ses clients, à l’instar de la compagnie TeliaSonera, proposant des tarifs à partir de 45$ pour un transfert de données de 2Go… à lire d’urgence !

Be Sociable, Share!