Si vous suivez les humeurs de la Grenouille Givrée, vous devez savoir à quel point je déteste cette nouvelle mode, qui consiste à synchroniser les statuts du réseau Facebook, avec les tweets publiés sur Twitter. Outre le fait d’être contre-productif, cela devient une véritable invasion, qui conduit à tout simplement perdre le fil de certaines publications de vos amis Facebook.

520

Je ne sais pas pour vous, mais mon flux de publication de nouvelles Facebook (le « feed »), me sert à suivre l’actualité, les changements de statuts, les différentes publications et photos de mes amis et contacts Facebook. J’ai choisi de les suivre, comme ils ont choisi de me suivre.

Un « Retweet » dans un flux Facebook n’apporte rien !

Ainsi, de voir mon flux de nouvelles pris d’assaut par des « RT @pierre » ou des « @jacques » me gêne, tout simplement ! De savoir que « J’ai passé un très bon moment avec @Ginette @Max et @Popol » m’indiffère totalement, car si j’avais voulu le savoir, je vous aurais suivis sur… TWITTER !

J’ai rien contre le fait qu’un lien que vous publiez sur Twitter, puisse aussi être partagé sur votre compte Facebook de manière ponctuelle. Là où je vois de l’abus, c’est lorsque les deux outils sont synchronisés de manière unilatérale ! Après tout, ceux qui veulent tout savoir de vous, ils vous suivent aussi sur Twitter, les autres… ben c’est peut-être parce que leur intérêt pour vous est un peu plus limité. Faut pas leur en vouloir, c’est aussi leur choix.

Parce que d’un autre côté, ceux qui vous suivent aux deux places, ont donc droit aux maudites mêmes informations à deux reprises ! Une fois de temps en temps ça passe, mais à la longue, ça devient juste énervant ! Du coup, j’arrête progressivement de suivre sur Twitter les « duplicateurs »… Quel intérêt de le faire, vu qu’ils utilisent Facebook comme s’il s’agissait d’un compte Twitter ?

De la même façon, quel est donc l’intérêt de publier des informations totalement inexploitables sur Facebook ? Un « RT @Sophie » dans un flux de nouvelles Facebook ne sert absolument à RIEN, puisqu’il s’agit d’une syntaxe propre à Twitter.

Partage sur Facebook, micro-blogging sur Twitter

Bref, ceux qui vous suivent aux deux endroits le paie en devant lire deux fois les mêmes choses et ceux qui ne vous suivent pas sur Twitter, le paie aussi en voyant des éléments inexploitables via Facebook ! Un statut, c’est un statut, cela n’a rien à voir avec du micro-blogging comme on a tendance à qualifier Twitter.

D’ailleurs, quelques commentaires postés ici-même par des visiteurs, allaient un peu dans le même sens :

Twitter est un outil intéressant, comme FaceBook, il fait partie des belles découvertes dans la catégorie des réseaux sociaux. Malgré tout, la multiplication des réseaux et des outils font que le flot est de plus en plus important, (…)  mais aussi que l’information [y] est dupliquée, 1 fois, 2 fois, 10 fois.

Une personne pourra donc donner la même info sur FB, Twitter, FF et autres. C’est une forme de pollution qui est incompatible avec l’efficacité et l’esprit même du web. On peut même comparer cela à une forme de « spam ». Alors quand tu parles de tri, il faut penser aussi à ce genre de choses.

Webconceptor, dans le billet « Êtes-vous un Twitter snob ?« 

De toute manière, j’ai retiré de mes contacts les personnes victime de baigaiment entre FB et Twitter. Ça sert à quoi d’avoir leur tweets dans FB????

Ça le dit: STATUT Facebook et TWEET sur Twitter! S’il existe du monde qui sait pas faire la différence entre un statut et de la « parlote » comme on pourrait traduire avec « tweet », c’est qu’ils doivent aller parler à un spécialiste.

Mortimer, dans le billet « De l’utilité de Twitter« 

Nous avons déjà du mal à suivre ce flux d’informations de plus en plus important, il serait donc temps de s’aider, au moins, en évitant de devoir retrouver plusieurs fois les mêmes choses un peu partout. Pensez que la plupart des utilisateurs de Facebook ou de Twitter ne passent pas leur journée sur Internet et qu’ils devront faire un tri de plus ne plus laborieux, à chaque fois qu’ils se connecteront.

Rejoignez le GACoD !

Du coup, si comme moi vous êtes tannés de la duplication systématique de contenu, je vous invite à rejoindre mon nouveau groupe Facebook : le GACoD – Facebook ≠ Twitter (ou d’autres groupes comparables).

Le Groupe d’Action Contre la Duplication est donc né. Évidemment, ce n’est pas vraiment sérieux et cela reste dans un esprit de dérision. Malgré tout, si avec nous vous êtes décidés à faire prendre conscience aux autres, que l’intrusion systématique de Twitter dans nos feeds Facebook est une forme de pollution, peut-être que nous arriverons à faire échec à cette « mode ».

Je le répète, si on a le goût d’avoir plus d’informations publiées par un individu, on ira le suivre sur Twitter… dans le cas contraire, inutile nous contraindre.

Be Sociable, Share!