Articles taggés Canadiens

Mon blogue de hockey… vu des estrades !

3

La fièvre des séries éliminatoires se répand sur la ville, les fanions et autres drapeaux garnissent balcons et voitures, les médias s’enflamment, les commentateurs ne savent plus quoi dire en attendant le premier match de nos glorieux… le moment est donc bien choisi d’ouvrir un blogue, uniquement consacré au hockey en général et à la Sainte-flanelle en particulier.

Dorénavant, c’est sur ce nouveau blogue que vous pourrez lire mes commentaires sur le Canadien de Montréal. Le site n’est pas totalement finalisé, mais il est dores et déjà fonctionnel…

J’invite donc tous les amateurs du Canadien à visiter « Vu des estrades » et à y laisser leurs commentaires.

À bientôt !

Champions de l'Association de l'Est !

1

On ne reviendra pas sur le fait que personne ne les voyait là où ils sont. On ne reviendra pas sur les actes manqués de Brière et de Hossa. Les faits sont là pour nous faire mentir : avec une équipe que l’on (« on » incluant la personne qui écrit ces lignes) considérait comme moyenne, le Canadien de Montréal a finit par surprendre tout le monde, commentateurs, analystes et partisans inclus.

Saison 2007-2008 : classement final dans l'Est

Champions d’association, cela n’était pas arrivé au Canadien de Montréal depuis la saison 1988-1989. Mais ce « titre », qui n’en est pas un, n’est rien comparé aux défis qu’attendent les hommes de Guy Carbonneau lors des séries éliminatoires. Les compteurs sont remis à zéro, les statistiques ne comptent plus, même pas les buts marqués… la seule satisfaction réside dans le fait que le CH aura l’avantage de la glace, mais aussi la pression qui va avec : ils ont battus les Bruins huit fois de suite cette saison, onze fois de suite si l’on ajoute les trois derniers matches de la saison dernière, sans oublier les deux rondes gagnantes contre Boston lors des deux derniers affrontements en séries. Rien que pour cela, inutile de vous dire que le Canadien sort largement favori !

Finir premier dans l’Est, serait-il en fait, la conclusion de la reconstruction du Canadien ?

En effet, après des années de vache-maigre, après une dernière saison commencée sur les chapeaux de roues, mais un (trop) long passage à vide, le Canadien a connu une saison relativement constante au niveau des performances, malgré quelques petites frayeurs durant le mois de novembre. On en doutait tous, mais le virage « jeunesse » porte ses fruits… oublié José Théodore, oublié Mike Ribeiro, oublié Sheldon Souray… Qui aurait pu penser qu’ils n’allaient même pas nous manquer cette saison ?

Mais ce n’est même pas le plus spectaculaire !… Le plus gros, à mon avis, outre de finir premiers dans l’Est, reste d’être l’équipe qui a la meilleure offensive dans toute la ligue nationale ! Oui ! On parle bien du Canadien de Montréal ! 262 buts marqués durant la saison régulière, cinq buts de plus que les Red-Wings de Détroit.

Évidemment, il y a la supériorité numérique et l’apport de Alex Kovalev, mais cela serait manquer quelque chose que de limiter les succès du Canadien à cela. Mark Steit, une autre belle surprise que l’on avait largement sous-estimé au moment de sa venue dans la formation. Et c’est vrai que le capitaine de l’équipe Suisse a dû s’adapter aux réalités de la LNH, mais quelle adaptation a t-il connu !

Les frères Kostitsyn, aussi différents qu’essentiels pour l’équipe. Roman Hamrlik, l’acquisition d’entre-saison, qui apporte tellement à la défensive de l’équipe, sans oublier O’Byrne qui deviendra certainement un bon défenseur d’ici quelques années.

Bref, une équipe qui n’a peut-être pas de Marian Hossa ou de Daniel Brière, mais qui dispose de sept joueurs qui ont au moins 50 points, un sommet dans la Ligue nationale, dont trois joueurs de plus de 60 points (Kovalev a terminé la saison avec 84 points !).

Comme l’a dit Carbonneau, à la place de Boston, on aurait le goût de se venger. Mais la commande sera tout de même élevée pour eux, sachant qu’ils ne sont pas parvenus à trouver une façon de battre le Canadien et qu’ils sont passés près d’être éliminés des séries. Je persiste, le Canadien remportera cette ronde en cinq matches.

Le salut de nos Glorieux

Pour finir, remercions nos Canadiens. Une équipe soudée, très cohérente et combative. Une équipe qui nous fait de nouveau rêver et qui nous a offert de très belles performances… Merci à nos glorieux, en particulier pour la performance du 19 février au Centre Bell, face aux Rangers de New-York !

Patrick Marleau à Montréal ?

0

Ça fait un maudit boute que je n’ai pas parlé de hockey ici, hein ? … En fait, j’aimerai mettre en place un podcast régulier sur le Canadien, mais je ne suis pas encore décidé sur la forme exacte et sur la fréquence. Je travaille dessus pour 2008.

Comme vous le savez sans doute, le Canadien de Montréal traverse un énième passage à vide. Tout comme l’an passé, le Canadien semble déjà à bout de souffle, ne parvenant pas à renouer avec la victoire alors que l’équipe avait connu un début de saison vraiment formidable. Cependant, quitte à vous surprendre, je suis moins pessimiste que l’an passé.

Les motifs de satisfaction

Même avec un enchaînement de défaites, j’apprécie beaucoup plus l’équipe actuelle que celle de la saison dernière. Déjà, le Canadien a pu régler le dossier de Sergei Samsonov, un joueur qui n’a jamais pu s’intégrer dans le système de jeu du Canadien et qui n’apportait pas grand chose, malgré son potentiel. Ensuite, l’encombrant défenseur inefficace Janne Niinimaa a quitté le club… ouf !

Côté avantage numérique, nous avions des motifs de craindre le départ de Sheldon Souray. Malgré tout, et malgré surtout les défaites, le Canadien reste la première équipe de la LNH en supériorité numérique. Mieux encore ! Roman Hamrlik, que nous avons obtenu après le départ de Sheldon Souray, se révèle être un excellent défenseur et apporte de la profondeur en défense.

Parlant de défense, Mike Komisarek explose littéralement en devenant incontournable pour l’équipe. Aux côtés de Andrei Markov, Komisarek contribue à faire de ce duo, l’un des meilleurs de la ligue nationale…

Au niveau des attaquants, nous avons pu découvrir un nouveau Alex Kovalev. Lui, dont on avait l’habitude de dire qu’il ne jouait qu’un seul match sur quatre, nous prouve qu’on avait raison d’être mécontents l’an passé en nous offrant d’excellentes performances depuis le début de la saison. Au centre, Tomas Plekanec a pris de l’assurance, même s’il éprouve des difficultés à trouver le fond du filet. Lui, Kovalev et Kostitsyn forment le vrai premier trio du Canadien… en tous cas pour le moment.

Sur la première ligne, Higgins est le seul à faire vivre son trio. Par sa combativité, sa polyvalence et son jeu, Christopher Higgins fait même bien paraître son capitaine, alors que ce dernier connaît une période de profonde léthargie. Bien sûr, Saku Koivu fabrique encore parfois de bons jeux, il montre de la hargne, mais il ne parvient pas à atteindre le niveau qu’on lui connaissait les années précédentes. Il ne sera jamais le joueur d’excellence que Montréal souhaitait lors de son repêchage en 1993.

Les motifs d’inquiétudes

Parlant du premier trio, hormis Saku Koivu, il y a bien évidemment le cas Ryder. Michael Ryder, qui a marqué 30 buts en 2005-2006 et 30 autres buts la saison dernière, ne produit pas cette saison, il parvient même avec difficultés à obtenir de simples tirs sur le gardien adverse. Quoique l’on fasse, rien ne fonctionne pour Ryder. Près de trois millions de dollars pour se faire prendre la rondelle alors qu’il est incapable de fabriquer des jeux et sans marquer de buts (ou si peu), c’est un peu cher payer.

Saku Koivu

Bref, ce qui devrait être le premier trio ne produit pas. Guy Carbonneau s’est montré très (trop) patient avec ses joueurs, mais depuis quelques matches, l’entraîneur-chef du tricolore tente des expériences… Un coup Streit, un autre coup Kostopoulos, une autre fois Latendresse, hier Dandenault. J’apprécie beaucoup le jeu de Mathieu Dandenault, mais reconnaissons que sa place n’est pas sur le premier trio. Le fait que Guy Carbonneau ait du faire appel à deux défenseurs pour accompagner Koivu et Higgins, montre à quel point la situation est problématique pour l’équipe.

La saison des rumeurs débute

Et avec l’approche des fêtes, les rumeurs commencent timidement à circuler. Il faut dire que pour le moment, aucune équipe s’est lancée dans d’importante transaction. Par contre, les dernières performances du Canadien alimente la machine à ragots, étant donné que la solution ne semble plus se trouver au sein de l’équipe existante, malgré l’ajout de deux joueurs d’Hamilton : O’Byrne et Lapierre, qui n’ont d’ailleurs rien à se reprocher.

Patrick Marleau

Hier, c’est TSN qui a ouvert le bal. Le réseau des sports de langue anglaise, a évoqué la possibilité d’un échange chez le Canadien. La rumeur, que l’on peut considérer comme « assez crédible », concerne un échange qui enverrait Saku Koivu et Michael Ryder chez les Sharks de San-José, en retour de Patrick Marleau et de Steve Bernier.

Saku Koivu d’ailleurs, malgré la protection dont il jouissait de la part de la direction du Canadien, mais également de la part du propriétaire George Gillet, ne semble plus être autant protégé par le deuxième étage du Centre Bell.

Malgré tout, il faut rester calmes. Ce n’est pas la première rumeur qui parle de la venue de Marleau à Montréal, mais j’avoue que l’idée me plaît assez !

Les équipes à surveiller cette saison

0

Avec les dernières transactions, le marché des joueurs autonomes, certaines équipes se sont grandement améliorées, d’autres moins. Des équipes restent dangereuses, d’autres le sont devenu… faisons le point.

À surveiller dans l’association de l’Est :

  • Les Rangers de New-York
  • Les Sénateurs d’Ottawa
  • Les Pingouins de Pittsburgh
  • Les Flyers de Philadephie

À surveiller dans l’association de l’Ouest :

  • Les Red-Wings de Détroit
  • Les Sharks de San-José
  • Les Canuks de Vancouver
  • Les Ducks d’Anaheim

Pointons tout de suite les projecteurs sur les Rangers de New-York. Avec l’acquisition de Scott Gomez et de Chris Dury, les « blue-shorts » de la grande pomme se sont grandement amélioré à l’attaque, en particulier à la position de centre. De plus, Henrik Lundqvist est parmi les trois meilleurs gardiens de la LNH… et je ne vois pas trop pourquoi cela ne serait pas encore le cas cette saison. Bref, on est désormais loin de l’équipe décousue des dernières années, même si elle comptait de très bons joueurs, il lui manquait toujours la cohérence, il semblerait que cela soit maintenant chose du passée. Les Rangers seront de redoutables adversaires.

Mais les Pingouins pourraient venir brouiller les cartes. Même si l’équipe reste très jeune, elle a beaucoup appris de son expérience des séries la saison dernière et Sidney Crosby s’impose, de plus en plus, comme un leader au sein de la formation. L’arrivée de Michel Therrien à la barre de l’équipe, a contribué à faire murrir un peu plus l’équipe de Pittsburgh.

Quand à Ottawa, l’équipe reste toujours aussi impressionnante. Mais là, depuis quelques années déjà, je ne connais personne qui soit assez stupide pour les sous-estimer. Ottawa a su garder et entretenir sa puissance et son talent. De plus, il s’agit d’une équipe d’une remarquable constance, malgré le départ de Jacques Martin.

Cristobal Huet

Et les Canadiens ?

Il y a déjà eu beaucoup de commentaires à leur sujet. Je ne reviendrais pas là-dessus. Une chose est tout de même certaine, le Canadien de Montréal ne s’est pas amélioré. Cependant, je pense que son niveau reste stable et des surprises sont toujours possibles. Souvenez-vous qu’avec une équipe considérée comme « très moyenne », elle a connu un très très bon début de saison l’an passée… tout s’est gâté à partir du « fameux » 23 décembre.

Il faut s’attendre à de meilleures performance des anciennes recrues, Guillaume Latendresse qui s’améliore de jour en jour, Maxime Lapierre qui a su se trouver un rôle dans l’équipe (on a toujours besoin d’un petit baveux, surtout lorsqu’il marque des buts), sans oublier Andrei Kostitsyn et Mikhail Grabovski qui, et c’est normal, n’ont pas encore atteint leur plus haut niveau dans la Ligue nationale.

Côté gardiens, pouvons-nous encore nous permettre le luxe de ne pas prendre en considération Carey Price ? Ne serait-ce que pour seconder Cristobal Huet, au moins dans un premier temps, et ainsi l’habituer aux matches de la LNH.

Bref, il ne faut pas trop vite enterrer le Canadien cette saison. De plus, nous ne sommes pas non plus à l’abri d’une « surprise » comme lors de l’échange de Mike Ribeiro l’an passé, juste avant le début du camp d’entraînement. Pourrions-nous ainsi trouver une équipe qui veuille bien de Alex Kovalev, par exemple… Montréal n’a plus grand chose à attendre du numéro 27, surtout au prix qu’il coûte !

Premier match préparatoire du Canadien le 17 septembre. Premier match de la saison régulière le 3 octobre contre la Caroline.

"Breeze" is back !

0

Il est de retour… « Breeze » la grosse tête, « Breeze » le frais fait son retour à Montréal. Après l’avoir laissé à l’Avalanche en 2004, la direction du Canadien vient de signer un contrat avec son ancien défenseur pour la somme de 700,000 dollars.

Certes, le gaillard a de l’expérience, il était de l’équipe qui a remporté la coupe Stanley en 1993, mais la question est de savoir s’il sera utile au Canadien la saison prochaine ?


A t-on besoin d’une grosse tête qui n’apprendra rien aux jeunes, tant il aime jouer les vedettes ? Certes, il est meilleur que Janie Ninima, cela ne fait aucun doute, mais n’a t-on pas de bons éléments, de bons espoirs à Hamilton ?

Personnellement, je pense que si Jean-Philippe Côté connaît un bon camp d’entraînement en septembre, il faudra lui laisser sa place ! Je ne vois vraiment pas ce que Patrice Brisebois apportera de plus à l’équipe… à part des huées venant des partisans du Centre Bell.

Bref, même en tant que vétéran, il devra faire ses preuves !

Sheldon à Edmonton

0

Les Oilers d’Edmonton est mon équipe préférée, après celle du Canadien de Montréal, bien évidemment… et voici pour moi une autre raison, de suivre l’ancienne équipe de Wayne Gretsky : Sheldon Souray y jouera la saison prochaine !

(Source : RDS.ca) : Sheldon Souray poursuivra sa carrière dans l’Ouest… canadien, avec les Oilers d’Edmonton. L’ancien du Canadien a paraphé un contrat de cinq ans qui lui rapportera 27 millions de dollars (NDA : ce qui fait 5.4 millions par année).

Pour mémoire, le Canadien lui avait proposé un contrat de 22 millions de dollars.


Très honnêtement, même si j’appréciais le travail de Souray à la ligne bleue et surtout, son superbe lancer, il faut bien admettre qu’il était un piètre défenseur. Souvenez-vous du nombre d’erreurs qu’il faisait en zone défensive, les « tasses de café » qu’il se faisait servir par les adversaires… Pour cela, je suis très heureux de l’arrivée de Roman Hamrlik dans l’alignement du Canadien, en lieu et place de Souray. Il marquera peut-être moins de buts, mais il sera un redoutable défenseur !

Souray me manquera tout de même, surtout en avantage numérique. J’espère juste que le reste de l’équipe s’adaptera bien à son absence et il est fort à parier que le rôle de Andreï Markov sera plus important.

Pour le reste, la saison du Canadien débutera le 3 octobre prochain, en Caroline.

Encore raté !

0

C’est à Philadelphie que Daniel Brière jouera la saison prochaine. Il a signé un contrat de huit ans, d’un montant de 52 millions de dollars (10 l’hiver prochain, et 6.5 par année ensuite).

Pas moins de dix clubs auraient fait des offres, en vue d’obtenir les services de Daniel Brière. Au dernier droit, le choix se serait fait entre Philadelphie et Montréal qui aurait proposé un contrat d’une durée de six ans, d’un montant de 42 millions.

Au final, l’attaquant Québécois à choisi d’aller retrouver son ami Simon Gagné chez les Flyers. L’équipe a ainsi progressé substantiellement avec cette entente.

Brière sera disponible dimanche midi !

0

Extrait d’une dépêche de la Presse-Canadienne : « Daniel Brière a officiellement informé les Sabres de Buffalo qu’il tentera sa chance sur le marché des joueurs autonomes, confirmant ainsi qu’il sera disponible lors du début de la période possible de signatures, dimanche à midi. »


Ne rate pas cette chance Bob !

Haut de page