Quinze jours à peine après avoir dévoilé ses tarifs, qui ont soulevé lyre des consommateurs que nous sommes, Rogers Wireless a, en partie, plié sous la pression populaire et a décidé d’être un peu plus raisonnable.

Rappel des faits

Profitant de la commercialisation prochaine de l’iPhone 3G d’Apple au Canada, Rogers avait communiqué ses nouveaux tarifs « voix et données » (voir le dossier), qui, selon l’opérateur, étaient particulièrement bien adaptés aux futurs acquéreurs du cellulaire-intelligent de la firme californienne.

Seulement, en y regardant de plus près, ces forfaits débutants à 60$ (sans les frais cachés et sans les taxes), n’étaient pas si intéressants que ça… bien au contraire ! Comparativement au moins aussi chers que ce que l’on pouvait retrouver ailleurs dans le monde, tout en bénéficiant de moins de services et avec un contrat plus long, ce forfait revenait en réalité à près de 68$ minimum par mois, avec 400Mo de données et sans même l’afficheur, alors qu’aux États-Unis, en France, en Grande-Bretagne (entre-autres), les forfaits de base comprenaient, pour un prix équivalent, le transfert de données illimitées et un contrat de deux ans maximum.

Presque instantanément, des dizaines et des dizaines de blogueurs ont réagit. Une pétition a été lancée (près de 60,000 signatures au 9 juillet). Des articles dans les quotidiens ont relayé la grogne et des associations de consommateurs dénonçaient les tarifs beaucoup trop élevés pratiqués par Rogers.

Espérant peut-être que le mécontentement allait s’essouffler, l’opérateur canadien est resté timide, maintenant ses positions et ne jetant que quelques « bonbons » à la plèbe, en proposant trois mois d’appels locaux illimités… on rêve !

Mais c’est au moment où des rumeurs de mésentente entre Apple et Rogers commençaient à poindre, que l’opérateur décida de revenir (un peu), sur ses positions.

Nouveau forfait… mais à durée limitée

Ainsi, jusqu’au 31 août 2008, Rogers proposera un forfait « spécial chiâleux » à 30$ pour 6 Go de données. Ce nouveau forfait ne comprendra cependant pas les appels, il faudra donc ajouter 25$ au minimum avec le forfait de base Tariflex (sans les frais cachés et les taxes).

Reprenons donc nos petits calculs :

  • Forfait voix de base 50h jour/1000h soir : 25$
  • Forfait « spécial chiâleux » 6 Go : 30$
  • Frais d’accès au système : 6.95$
  • Frais d’accès – service 911 : 0.50$
  • Total : 62.45$ (sans les taxes)

Le forfait précédent nous amenait à 67.45$ mais avec 400 Mo de données. Est-ce qu’il y a de quoi sauter au plafond ? Absolument pas ! Par contre, avec ce forfait, l’utilisateur pourra réellement profiter des avantages de son iPhone et donc, naviguer sur internet sans avoir peur de se retrouver face-à-face avec une facture astronomique à la fin du mois.

Toujours aussi comiques et totalement hors de la « track », Rogers à tout de même pris soin de nous informer que 6 Go de données permettront de naviguer sur 35,952 pages web, ou encore de recevoir et d’envoyer 157,286 courriels ou regarder 6,292 minutes de vidéos sur YouTube ! Je ne sais pas qui fait les calculs chez eux, mais une chose est certaine, c’est un incompétent !

Mais pour revenir au forfait, il ne comprend malheureusement pas l’afficheur et même la boîte-vocale (en tous cas, cela n’apparaît pas dans le communiqué). Personnellement, il faudra donc que j’ajoute 11$ pour continuer à bénéficier des mêmes services : afficheurs, boîte-vocale, appels manqués.

Je l’avoue, j’hésite encore… Car avec un surplus d’une vingtaine de dollars par mois, par rapport à ma facture actuelle, je me dis que c’est cher payé.

Mais…

Mais, il pourrait y avoir de bons changements pour les consommateurs. En effet, le projet de loi de David McGuinty, député fédéral de la circonscription d’Ottawa-Sud, a déposé un projet de loi (C-555), visant à supprimer les frais d’accès au système (7 à 8$ selon les opérateurs). Bon, c’est un libéral, mais qu’importe le parti lorsqu’il s’agit de bonnes idées !

Allez lire et signer sa pétition en ligne : David McGuinty (site en français)